Actualités

  • Responsabilité locative
  • Faut-il craindre le retour du plafonnement des loyers ?

    Julien Denormandie, le Ministre du logement vient de signer un nouveau décret autorisant l’expérimentation du plafonnement des loyers, dans les conditions encadrées par la Loi Elan. Le décret permettra aux villes volontaires de limiter les loyers excessifs et les augmentations abusives et de sanctionner les récalcitrants.

  • Particuliers
  • Complémentaires Santé, les vrais chiffres

    95 % des Français disposent d’une mutuelle et près de 5 % de la population française, soit environ 3 millions de personnes, ne sont pas couvertes par une assurance complémentaire santé malgré la généralisation des contrats d'entreprise. Le point sur le marché des complémentaires santé.

  • Particuliers
  • L’IFI rapporte moins que l’ISF

    Au titre de l’année 2018, les recettes comptabilisées de l’IFI se sont élevées à 1,29 milliard d’euros contre 4,2 milliards d’euros pour L’ISF.

  • Particuliers
  • Trottinettes, la fin de l’anarchie

    En attendant la loi d’orientation sur les mobilités, le Conseil de Paris vient de prendre des mesures pour mettre un terme à l’utilisation anarchique des trottinettes électriques en libre-service dans la capitale.

  • Particuliers
  • Assurance emprunteur : Bourquin 2, le retour

    Le sénateur Bourquin récidive avec une proposition de loi pour « renforcer l'effectivité du droit au changement d'assurance emprunteur », qui se heurte en effet, en pratique, à la résistance des banques.

  • Bourse / Economie / Finance
  • Défiscalisation immobilière : les barèmes 2019

    Pour les réductions d'impôt liées à l’investissement locatif, les paramètres pour 2019 ont été actualisés.

  • Particuliers
  • Faut-il baisser la TVA ?

    Parmi les propositions faîtes pendant le Grand Débat National, l’idée d’une baisse de la TVA sur les produits de première nécessité pour soutenir le pouvoir d'achat revient souvent. Est-ce une bonne idée ?

  • Immobilier
  • Pas de réforme des APL cette année

    Les 900 millions d’euros d’économies liés à la réforme du mode de calcul des APL attendront un an de plus.