Les nouveaux plafonds de ressources pour les allocations familiales
29/12/2018

Thumbnail [16x6]

Les familles d’au moins deux enfants perçoivent des allocations familiales. Leurs montants varient en fonction des revenus imposables (salaire, traitements, allocation-chômage…) diminués de certaines déductions fiscales, est pris en compte.
Pour l’examen des droits en 2019, les revenus pris en compte sont relevés de 1 % par rapport à l’an dernier. Cette revalorisation correspond à l’évolution en moyenne annuelle des prix à la consommation hors tabac de l’année civile de référence. Cette année, les revenus à prendre en compte sont ceux perçus de 2017.

À noter que lorsqu’un enfant atteint l’âge de 20 ans, il cesse d’être compté comme enfant à charge. Les familles d’au moins 3 enfants peuvent toutefois prétendre à une allocation forfaitaire jusqu’au mois précédant le 21e anniversaire de l’enfant si ce dernier vit toujours au foyer de l’allocataire et qu’il ne doit pas percevoir un revenu professionnel supérieur à 918,35 euros (montant 2018). Par ailleurs, la famille doit avoir perçu les allocations familiales le mois précédant les 20 ans de l’enfant.

Autres articles

Allocation de soutien familial et complément familial majorés

L'allocation de soutien familial (ASF) et le complément familial majoré sont revalorisés à partir du 1er avril 2017.

Qui est exonéré de CSG et CRDS ?

Les plafonds pour l’exonération de CSG et de CRDS en 2018 ont été revalorisés.

Qui reçoit des aides en France ?

Contrairement aux idées reçues, un habitant sur cinq perçoit des prestations de la Caisse des allocations familiales.