Immobilier : Comment calculer la plus-value lors de la vente ?
17/04/2017

Thumbnail [16x6]

Lors de la vente d'un bien immobilier, il est possible pour le vendeur de prendre en compte le coût des travaux qu'il a réalisés dans le calcul de la plus-value (la résidence principale est exonérée à l'impôt sur le revenu). Dans une réponse ministérielle, le gouvernement a précisé que si les dépenses de construction, de reconstruction, d'agrandissement ou d'amélioration ont été réalisées par une entreprise, leur montant majore le prix d'acquisition à condition qu'elles n'aient pas déjà été déduites à l'impôt sur le revenu et qu'elles ne présentent pas le caractère de dépenses locatives. 
Si le vendeur détient le bien depuis plus de cinq ans et qu'il ne peut justifier des dépenses de travaux ou que ces travaux n'ont pas été réalisés par une entreprise, ces derniers ne peuvent être retenus pour leur montant réel . Toutefois, une majoration forfaitaire, égale à 15 % du prix d'acquisition, peut être pratiquée sur option. Dans ce cas, aucun justificatif n'est demandé et il n'est pas recherché si les dépenses de travaux ont déjà été prises en compte pour l'assiette de l'impôt sur le revenu. 

Autres articles

Abattement exceptionnel sur les plus-values de cession de terrains

Les plus-values réalisées par les particuliers lors de la cession de terrains à bâtir ou de terrains bâtis dans les zones tendues en vue de la construction de logements neufs vont bénéficier d’un abattement exceptionnel.

Débat sur l’appartenance à la résidence principale d’un studio attenant

Pour être exonéré de plus-value, un logement doit constituer la résidence principale du vendeur au jour de la vente. La règle est simple, sauf lorsqu’il s’agit d’un studio attenant ! Débat tranché par la Cour d’appel.

Spéculation immobilière : Saint Barth met un coup de frein

La taxe sur les plus-values immobilières, qui s'applique à Saint-Barth également à la résidence principale, s'élèvera à 35% si le vendeur occupe son bien depuis moins de cinq ans, au lieu de 20% en cas d'occupation antérieure.